Réalisé par l’OBV Lac-Saint-Jean

Des racines pour notre lac

  

Description du projet

« Des racines pour notre lac », c’est un programme de revégétalisation des bandes riveraines du lac Saint-Jean. Il permet aux riverains d’améliorer la qualité de leur bande riveraine par l’entremise de deux options pouvant être complémentaires, soit la réalisation d’un plan d’aménagement, et la commande groupée de végétaux.

Avec notre aide, celle de professionnels en aménagement de bandes riveraines et grâce au financement octroyé par nos partenaires, nous souhaitons outiller tous les riverains du lac pour leur permettre de faire partie d’un élément de solution important à la qualité de l’eau du lac Saint-Jean: de saines bandes riveraines.

DES SUBVENTIONS ET DE L'AIDE POUR LES RIVERAINS

Grâce au soutien de partenaires financiers (Rio Tinto, les MRC Domaine-du-Roy, Maria-Chapdelaine et Lac-Saint-Jean-Est, Service Canada), nous offrons deux programmes de revégétalisation à moindre coût pour les riverains du lac Saint-Jean :

1. COMMANDE GROUPÉE DE VÉGÉTAUX ADAPTÉS AUX RIVES

La Commande groupée de végétaux permet d’obtenir à moindre coût des plantes adaptées à la bande riveraine en indiquant la quantité désirée pour chacune des espèces et des formats proposées d’arbres et d’arbustes. Le prix des arbres et arbustes varie entre 5,50$ et 7,50$ selon leur format. Plus de détails dans le formulaire d’inscription ci-dessous. 

Date limite d’inscription : Inscription pour la saison 2021 terminée.

2. CONCEPTION D’UN PLAN D’AMÉNAGEMENT POUR LA BANDE RIVERAINE

Permet d’avoir la visite d’un professionnel chez soi afin qu’il produise (selon les besoins et préférences du riverain) un plan d’aménagement indiquant l’endroit et les espèces végétales qui devraient être ajoutées dans la bande riveraine. Ce service professionnel d’une valeur de 600.00$ est offert au coût de 170.00$ grâce au support financier des principaux partenaires du projet. Plus de détails dans le formulaire d’inscription ci-dessous. 

Date limite d’inscription : Inscription pour la saison 2021 terminée.

Les places sont limitées.

GUIDE D’AIDE À LA PLANTATION

Nous avons également conçu un guide pour accompagner les riverains qui plantent les végétaux de leur bande riveraine eux-mêmes. Il fournit des explications claires accompagnées d’images. Vous y apprendrez ce qui différencie une bande riveraine efficace d’une bande riveraine non efficace, ainsi que comment aménager la bande selon les différentes configurations que votre terrain peut avoir. 

Guide d’aide à la plantation – OBVLSJ

Rencontres et discussions avec les riverains

Au fil des années, plusieurs approches ont été mises en place pour présenter à la population les constats et impacts en lien avec les bandes riveraines dégradées du lac Saint-Jean. Ce fut aussi l’occasion de proposer des programmes subventionnés de restauration de bandes riveraines afin que chacun soit en mesure de protéger le lac et son terrain.

  • De 2016 à 2018, plus de 2000 terrains ont été visités lors de tournées de porte-à-porte.
  • En 2019, l’équipe de l’OBV a surtout participé à des rencontres d’associations de riverains.
  • En 2020, en raison de la COVID-19, l’équipe de l’OBV a échangé par courriels et appels téléphoniques avec les riverains. 
  • En 2021, le projet a été mis à jour avec un comité de riverains et des rencontres dans les assemblées sont possibles. Plusieurs médias seront également utilisés pour communiquer avec la population : journaux municipaux, publications Facebook, courriel via les associations de riverains, etc. 

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse : bande.riveraine@obvlacstjean.org.

Exemples offerts par les municipalités

Depuis 2016, plusieurs municipalités ont revégétalisé les berges du lac Saint-Jean afin d’offrir des bandes riveraines modèles municipales à titre d’exemples concrets à la population. Ces exemples se retrouvent notamment à : 

  • Saint-Prime – à la marina, derrière le chalet Prim’Eau;
  • Roberval – à la marina, à droite du bâtiment principal;
  • Alma – à la Dam-en-Terre, près de la marina;
  • Métabetchouan-Lac-à-la-Croix – à droite de l’ancienne Marina

 Exemple de celle aménagée à Saint-Prime : 

 

Pourquoi participer au projet?

La bande riveraine protège les plans d’eau

Une bande riveraine est une ceinture de végétation qui borde les plans d’eau.  Cette zone est très importante puisqu’elle permet de limiter l’érosion, de filtrer et capter l’eau, de créer des habitats, de réguler la température de l’eau, etc. Ces multiples rôles font de la bande riveraine une barrière de protection pour le lac. Encore faut-il qu’on y retrouve un mélange de plantes herbacées, d’arbustes et d’arbres.

La bande riveraine du lac Saint-Jean est dégradée

Cinquante-six pour cent (56%) de la bande riveraine est malheureusement de mauvaise qualité au lac Saint-Jean. C’est ce qu’a permis de constater une caractérisation réalisée par l’OBV Lac-Saint-Jean en 2015. Cette situation est principalement observée dans les secteurs résidentiels du lac où on y observe peu de végétation et  différentes infrastructures. Dans ces secteurs habités, la dégradation de la bande riveraine peut atteindre plus de 80%.

Sans cette bande de protection fonctionnelle, le lac Saint-Jean est fragilisé. Différentes problématiques peuvent être observées, dont notamment une diminution de la qualité de l’eau, le vieillissement prématuré du lac, la surabondance de plantes aquatiques, la perte d’usages, etc.

Comment corriger la situation ?

Il est heureusement possible d’améliorer la situation et de protéger le lac. De façon collective, il suffit de reboiser cette zone protectrice de nos lacs.

  • La première méthode est la plus simple. Il suffit de ne rien faire dans la bande riveraine. C’est-à-dire qu’on n’y coupe plus le gazon et on laisse la végétation naturelle s’implanter d’elle-même. Graduellement, les bons végétaux s’implanteront et le lac sera à nouveau protégé. Cette méthode sans effort nécessite toutefois d’attendre plusieurs années. 
  • Il est également possible de planter des végétaux dans la bande riveraine. Cela permet de choisir les végétaux qui composent la bande de protection de son terrain et d’accélérer la revégétalisation de la bande riveraine. Évidemment, les plantes doivent être adaptées aux conditions du sol et d’humidités particulières à ce milieu.

Peu importe la méthode retenue, il est aussi important d’éviter l’utilisation d’engrais et de pesticides à proximité des plans d’eau pour éviter que ces produits y soient transportés par ruissellement.

Informations et outils pour les riverains