Réalisé par l’OBV Lac-Saint-Jean

Sentinelle des lacs

Description du projet

Le projet Sentinelle des lacs est un réseau de riverains bénévoles coordonné par l’OBV Lac-Saint-Jean depuis 2014. Les Sentinelles ont pour tâche d’observer et de collecter des données provenant de différents lacs tout au long de la période estivale. Ces données permettent ensuite à l’OBV Lac-Saint-Jean de dresser des portraits (état de la situation et solutions) et de les mettre à la disposition des riverains et des municipalités dans le but d’améliorer ou de préserver la qualité de l’eau. 

Les riverains sont les mieux informés

En raison de leur proximité avec les lacs, les riverains sont les acteurs du territoire les mieux placés pour être des Sentinelles. Ils peuvent facilement constater l’état de leur lac, et ce, de façon régulière.

Les riverains peuvent notamment observer s’il y a une augmentation dans l’abondance des plantes aquatiques ou des algues, une modification dans la couleur de l’eau, un phénomène d’érosion qui s’accentue, etc. Ces informations sont précieuses, car elles permettent de détecter des problématiques. L’OBV Lac-Saint-Jean a donc mis en place le réseau de Sentinelle des lacs dès l’été 20141.

L’objectif du projet Sentinelle des lacs est d’avoir une personne « Sentinelle » par lac. Grâce aux informations fournies par ces bénévoles, il devient beaucoup plus aisé de suivre les lacs et donc d’accompagner les riverains et les municipalités dans la gestion intégrée de l’eau et de proposer des projets adaptés. 

1Le projet est une idée originale du Conseil de gouvernance de l’eau des bassins versants de la rivière Saint-François (Cogesaf) et du Conseil régional de l’environnement de l’Estrie.

 

L’implication des sentinelles

Participer au projet à titre de Sentinelle des lacs est très simple et ne demande que très peu de temps.

  • Au début de l’été, une formation est offerte par l’OBV Lac-Saint-Jean afin d’expliquer les différents éléments à observer. Les outils sont également remis aux participants (cahier des observations, guides, dépliants, etc.). 
  • Tout au long de l’été (à raison d’environ une fois par semaine), les participants sont invités à inspecter leur lac ou une partie de celui-ci. Il suffit de cocher dans le carnet fourni s’il y a présence d’algues bleu-vert, d’érosion, d’eutrophisation (surabondance d’algues et de plantes aquatiques) ou d’espèces envahissantes. 
  • À l’automne, le carnet d’observation est récupéré par l’OBV Lac-Saint-Jean afin de produire un bilan comprenant une compilation des observations, des cartes, des analyses de la situation et des informations complémentaires. 

Un projet à long terme

Bien qu’à court terme il soit possible d’observer des phénomènes ou des problématiques, il est recommandé de réaliser le suivi du lac à long terme afin de permettre une meilleure analyse des changements. 

Après trois étés d’observations pour un lac, il est possible pour l’OBV de créer un portrait complet et personnalisé qui est ensuite mis à la disposition des intervenants. Les portraits permettent également d’observer des tendances utiles pour intervenir de façon appropriée si des problématiques sont observées.

 

Le réseau Sentinelle des lacs

Cliquer sur l’image pour consulter la carte.

Dans le PDE

Ce projet participe à l’atteinte des objectifs du Plan directeur de l’eau (PDE):

  • Objectif 1.6 – Améliorer les comportements et les pratiques qui ont un impact négatif sur la qualité de l’eau
  • Objectif 2.1 – Diminuer et limiter les apports de phosphore de sources anthropiques dans l’eau
  • Objectif 2.2 – Rendre autonome la population pour l’identification des fleurs d’eau d’algues bleu-vert
  • Objectif 4.2 – Documenter, suivre et atténuer es secteurs problématiques d’érosion des berges